Sélectionner une page

Nous l’avons déjà évoqué, la réponse aux appels d’offre peut être un véritable levier de croissance pour votre entreprise.
Cependant les structures refusant même l’idée de tenter leur chance sont encore très nombreuses. Au cours de mes accompagnements, je me suis rendu compte que les raisons qui freinent les entreprises à candidater à un marché public sont souvent des idées reçues facilement contournables.
Vous trouverez-ci a près le Top 5 des idées reçues sur les appels d’offre ainsi que quelques éléments de réponse qui vous amèneront peut-être à tenter / renouveler l’expérience !

1. Je ne réponds pas aux Appels d’Offre : c’est trop compliqué

Il est vrai qu’à la première lecture, un dossier de marché public peut effrayer. Entre les termes très spécifiques tels que DC1, DC2, « full démat’ » … Le travail administratif que peut représenter la constitution d’un dossier de candidature certains auront même abandonné avant de réfléchir à une offre !
La clé consiste en fait à comprendre le fonctionnement et les contraintes des acheteurs. Une fois que vous aurez décrypté la méthodologie, vous saurez en une lecture s’il convient de vous positionner sur ce marché et quels éléments vous devrez mettre en avant.

2. Je ne réponds pas aux Marchés publics, car je ne suis jamais au courant

Sachez qu’une des premières règles à laquelle les institutions doivent se plier lors d’un lancement d’un appel d’offres est la publication de l’avis d’appel à candidature. La publication des offres de marché publics répond à des normes établies très strictes.
En définissant une véritable stratégie qui déterminera la zone, le type marché pour lequel vous souhaitez candidater, les montants vous mettrez en place une veille efficace.

3. Je ne réponds pas aux marchés publics : je n’ai pas le temps

Si elle n’est pas intégrée à une stratégie organisationnelle, la réponse aux appels d’offre peut effectivement s’avérer très chronophage, de plus pour un résultat incertain.
La clé réside dans la mise en place d’une véritable conduite de projet et de répartition des tâches. De plus, de nombreux documents sont communs à tous les appels d’offres : votre dossier de candidature peut donc être monter annuellement.

4. Je ne réponds pas aux appels d’offre : je ne suis pas équipé pour la réponse dématérialisée

La réponse dématérialisée tend à devenir obligatoire pour tous les types de marché. Si vous n’êtes pas encore équipé, vous pouvez vous faire accompagner pour vous aider dans ces démarches. En effet, ce positionnement est très stratégique car peu d’entreprises en sont déjà équipées. Cet investissement sera potentiellement votre première façon de vous distinguer de la concurrence.
Notez aussi que la réponse dématérialisée est d’ores et déjà obligatoire pour tous les marchés supérieurs à 25 000€HT. Selon vos objectifs de croissance et de développement la clé de « démat » sera donc un incontournable.

5. Je ne réponds pas aux marchés publics : les délais de paiement sont vraiment trop longs

Il est vrai que les délais de règlement de certaines institutions publiques ont par le passé été bien trop longs. Mais bonne nouvelle, la réglementation a évolué et les délais imposés aux acheteurs ont été réduits.

La réponse aux appels d’offre est un véritable axe de développement pour les structures, quelle que soit leur domaine d’activité. Si vous êtes encore réticent à envisager ce levier de croissance, un accompagnement ciblé pourra maximiser vos chances d’y répondre efficacement.